Emerson et le marshall Cole

dimanche 18 avril 2021

Je veux parler d’Appaloosa, le film réalisé en 2008 par l’acteur américain Ed Harris, dans la grande tradition du western. Une adaptation d’un roman de Robert B. Parker (2005). Et il y a plus, pour qui s’intéresse aux mots : le marshall Cole s’attèle au cours du film à la lecture des œuvres complètes de Ralph Waldo Emerson (1803-1882), le grand penseur de l’individualisme démocratique américain, qui a écrit :

«La société n’aime ni les réalités ni les créateurs, elle préfère les noms et les coutumes.»

« La solitude est impraticable, et la société fatale. Nous devons garder notre tête dans l’une et nos mains dans l’autre. »

Et moi, voilà que j’ai l’impression d’avoir déjà écrit cet article de blogue. Ou alors je ne l’avais pas encore fait et le sujet était demeuré dans ma tête. Il s’est rappelé à moi hier soir en regardant à la télé un autre western, sorti en salle en 2000, et où les dialogues et le titre du film participent à l’atmosphère intellectuel : De si jolis chevaux. Là encore, le scénario est adapté d’un roman éponyme, de Cornac McCarthy celui-là, publié en 1994.

J’aime un très grand nombre de films adaptés de romans.