Quand Pierre Perrault inspire un romancier qui m’inspire

vendredi 4 mars 2016

«Nous sommes des phrases qui agissent, ou alors nous ne sommes que silence.»
Jean-François Caron

Je suis soufflée ! En remontant le fil des films présentés à la Cinémathèque québécoise par l’UNEQ, dans les séries «Les auteurs invités», cette phrase de Jean-François Caron, inspiré par l’oeuvre cinématographique de Pierre Perrault, me sidère : j’aurais aimé qu’elle prenne naissance dans ma tête tant elle s’accorde avec ce que je comprends de la vie. Merci Jean-François. plus «Quand Pierre Perrault inspire un romancier qui m’inspire»

J’aime les chaises, les proverbes et les aphorismes poétiques

mercredi 17 février 2016

Si no te levantas de tu silla, nunca sabras si quiere bailar contigu. Dans son roman Le cœur bleu,  Aline Apostolska cite en page 113 ce proverbe espagnol, qui signifie : Si tu ne te lèves pas de ta chaise, tu ne sauras jamais si elle veut danser avec toi.

Dans L’Oiseau respirable, José Acquelin, grand fabricant d’aphorismes poétiques, écrit en page 55 : plus «J’aime les chaises, les proverbes et les aphorismes poétiques»

Pour la Saint-Valentin 2016

parce que
ma vie imaginaire
me donne
tout à fait le même époux
c’est à ce point

Dans le numéro 92 de la revue Brèves littéraires, j’écrivais dans ma recension de Un renard roux A red fox, un recueil de Maxianne Berger, que la suite de tanka de la sixième section «contient possiblement le plus beau tanka d’amour jamais écrit» (p. 86 de la revue / p. 45 du recueil). Le prénom de son époux est Doug, je l’ai déjà entendue le nommer.

Je ne résisterai pas au plaisir de citer ici une strophe de Cyprès, un long poème de Maxianne paru dans Brèves 88 (p. 51), où, lors d’un voyage à Sienne en Italie, elle exprime avec une sensualité subtile son amour pour son mari (si l’on accepte l’hypothèse d’un poème autobiographique).

la main dans la main de son mari…
leurs soupers ensemble ces soirs frisquets…
le cachemire de son gilet de smoking
aux nuances chaleureuses du jasmin dans le paisley...

Le 14 février, si l’on a besoin de contrer une solitude, ce peut aussi être le jour des beaux souvenirs d’amour…

Et pour se préparer à la Saint-Valentin, la veille, le 13 février à 14h30, on peut se rendre à la chapelle du Mont-de-La-Salle, pour entendre Antonio D’Alfonso réciter des poèmes d’amour, de concert avec le violoniste Antoine Bareil et la harpiste Valérie Milot de l’Orchestre  symphonique de Laval. Économiser en achetant vos billets directement de la SLL : voir l’article du sous-onglet programmation SLL de l’onglet ACTIVITÉS).

D. S. – 2016–01–31